20 février 2014

Parti Socialiste cherche électeurs

Parti Socialiste cherche électeurs… désespérément !…

par Guy Geoffroy

Passionnante, hier soir, la chronique d’Alain Duhamel sur RTL, au cours de laquelle le célèbre observateur de la vie publique a décrit par le menu la panique qui semble saisir le gouvernement et sa majorité, à l’approche des municipales, au point qu’elle les amène à déclencher un vaste plan «anti abstention» avec les moyens de l’Etat.

Car l’ambiance générale et le contexte qu’elle traduit sont de moins en moins de bon augure pour la gauche, à désormais 4 semaines et demi du premier tour des municipales.

Et toutes les remontées sont identiques : le « peuple de gauche » n’est pas content.

Certes, il y a les « petits » 20 % qui persistent, en moyenne des sondages, à soutenir le Président. Encore fera-t-on remarquer qu’il n’y a en leur sein que 2%, ce qui est un peu maigre, qui approuvent totalement Hollande…

Mais il n’y a pas de quoi faire une majorité avec ça. D’autant plus qu’au sein de la gauche du PS, et encore plus à gauche, au PC et au Front de gauche, il y en aurait près de 75% à être déçus…et à avoir envie de le dire.

C’est donc « sauve qui peut » à tous les étages !

Et, comme le dit si clairement Alain Duhamel, le danger est très important pour la majorité, car, pour ces municipales, elle ne peut pas faire le pari d’un Front National tellement présent et tellement puissant qu’il provoquerait en nombre ces miraculeuses « triangulaires » qui ont si souvent permis au PS de s’en sortir « pas trop mal » du fait de la dispersion des voix.

Certes, le FN peut raisonnablement espérer augmenter substantiellement le nombre de ses élus municipaux, mais le nombre de listes effectivement présentées sera trop faible pour que l’impact soit trop préjudiciable à la droite « classique ».

On mesurera l’étendue du désastre aux européennes de mai et, l’an prochain, aux départementales et régionales…

Le scénario catastrophe n’est donc pas loin pour le PS, qui sait bien qu’aucun évènement ne viendra d’ici le 23 mars inverser la courbe (c’est décidément une manie… !) et que le poids de l’abstention des déçus de la gauche, qui ne se mesure jamais à son exact niveau dans les sondages quelle qu’en soit la principale cible, sera bien plus terrible que les projections d’aujourd’hui ne le laisseraient supposer.

Il faut donc combattre ce fléau, en se drapant bien évidemment dans la virginale posture républicaine qu’il revient à tout gouvernement d’arborer pour inviter tous les électeurs à ne pas renoncer à leurs droits démocratiques chèrement conquis, que d’autres aimeraient avoir etc.

Sauf que personne n’est vraiment dupe, surtout que le risque d’abstention se complique du fait des multiples changements apportés cette année tant au mode de scrutin, pour les communes de 1000 à 3500 habitants, qu’au mode de désignation des élus intercommunaux, pour toutes les collectivités.

Ce qui promet une belle pagaille et de belles méprises, avec à la clé un nombre probablement important de bulletins qui devront être annulés.

Cela risque donc d’être l’échec sur toute la ligne pour ce gouvernement moribond, incapable de répondre aux questions des députés de l’opposition à l’Assemblée Nationale autrement que par la « sérénade du quinquennat précédent », quand ce ne sont pas les insultes, les mensonges et les coups de menton ridicules du 1er Ministre et de son Ministre du budget qui progresse quotidiennement dans une attitude outrancière et caricaturale qu’il nous avait cachée lorsqu’il était « l’estimable » député-maire de Cherbourg ( Tiens ! un cumulard !!!).

Les semaines qui s’approchent vont régulièrement apporter leur lot de trompe-l’œil, de leurres, et d’écrans de fumée en tous genres, pour tenter de faire oublier la débâcle aux électeurs de gauche trahis par celui qu’ils ont porté à l’Elysée et auquel ils veulent envoyer le message de leur mécontentement.

En essayant de trouver la parade face à l’abstention, mon petit doigt me dit que le gouvernement va fabriquer pas mal de bulletins blancs et nuls qui sonneront comme autant de désaveux à l’égard d’un pouvoir à l’agonie.

Pourvu que la défaite soit cinglante, pour que Hollande n’ait pas d’autre choix que ceux de changer de gouvernement et de….. politique !

Peut-être faudrait-il rédiger pour lui un ouvrage de vulgarisation que j’appellerais bien :
« L’exercice des responsabilités pour les NULS »…..

Posté par upa59 à 12:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Parti Socialiste cherche électeurs

  • Bonjour, Serge
    J'espère aussi que le PS subira une cuisante défaite !
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux
    dom

    Posté par dom, 21 février 2014 à 09:29 | | Répondre
Nouveau commentaire